Quand Y’en a marre, Y’a MALABAR ! : L’histoire

Un bubble gum rectangle au goût tutti frutti composé de deux parties que l’on peut séparer, révolutionne le monde du chewing gum avec ses maxi bulles.

C’est la société Krema qui lance la marque française MALABAR en 1958.

A cette époque, il y avait très souvent des vignettes en cadeau dans les emballages des « gommes à claquer ».

Des quoi ?

« Gommes à claquer », le terme vieux et français pour parler du chewing gum ! You know what I mean ?

Continuons… les vignettes de l’époque traitaient de sujet de l’époque, ainsi les enfants pouvaient se cultiver tout en faisant des bulles !

En 1959, plusieurs séries sont lancées. D’abord « Le saviez vous ? » suivit d’un petit encart en bas à droite « Malabar prédit » , « incroyable mais vrai ! » et  » C’est la vie… ». Cette dernière a été faite en collaboration avec Disney, racontant les mœurs des animaux.

Puis des séries sur les costumes de divers personnages.  En 1963,  « Les indiens d’Amérique » et en 1964 jusque 1965 sur « Les costumes militaires ».

On constate qu’à l’époque, mâcher rendait intelligent… enfin, si on garde la bouche fermée ! 😉

vignette le saviez vous malabar bonbon factory my blog

Fin des années 60, la vague des décalcomanies débarque en France!

Des quoi ?

Des décalcomanies ou tatouages, si tu préfères !

Bref, plusieurs séries de tattoos voient le jour : animaux, personnages en tout genre viennent décorer les épaules des enfants.

Cet engouement pour les vignettes tatouages  durera  jusque dans les années 80 et recommencera sur certaines séries dans les années 2000.

C’est en Septembre 1969, qu’apparait le personnage MALABAR sous les traits de crayon de Jean René Le Moing.

« C’est un Malabar, il est fort, malin et vient en aide aux enfants ».

Malabar a été pendant 40 ans le (sex) symbole de ces chewing gum. C’est notre super héros à tous, même que Monsieur Propre n’a qu’à bien se tenir ! On l’a suivit dans toutes ses aventures, à travers les vignettes qui sont organisées en cases comme une mini BD. Ce fut un tel succès qu’en 1981 Malabar a même eu droit à ses dessins animés. On le trouvait dans tous les magazines pour enfants, à la télévision…Malabar était dans la place !

Dans les années 90, le personnage s’essouffle pour les publicitaires de la marque et disparait peu à peu des vignettes… jusqu’à l’oubli !

MALABAR 1969-2011 RIP 🙁

vignette le saviez vous malabar bonbon factory my blog

Débarque alors en France, la nouvelle mascotte du chewing gum …un chat…bon là, allez comprendre ce qui s’est passé dans la tête du groupe Cadbury. Un, ils nous rachètent notre bonne vieille marque française et deux, ils sacrifient le beau et super fort Malabar pour un chat ! Non mais dans quel monde vivons nous ?!

La marque Malabar fait face aux nombreuses polémiques et impose le chat nommé Mabulle. Ce dernier devient la star internationale des écrans et envahit les cours de récré. Les enfants du monde entier l’adoptent (forcément ils connaissent pas Malabar !) et le suivent dans ses aventures, version moderne et cool !

En 2012, Mabulle a son propre site internet, sa page Facebook, participe au festival de BD d’Angoûleme, devient fournisseur officiel des J.O et en partenariat avec le Stade Français… Mabulle fait son bout de chemin sous le regard attentif des nouvelles générations !

logos vieux / recent / MALABAR

addthis_display_social_widget

Laisse un commentaire