Quand bonbon et déodorant ne font qu’un !

Attention, ceci n’est pas une blague !

« Pour un rendez vous Meetic, tu as couru derrière le bus, après une journée de travail harassante et pour couronner le tout, tu as oublié ton déodorant ! Pas de panique ! Mange un bonbon !!! »

Cette idée folle, vient d’un confiseur Bulgare qui s’est inspiré d’un concept développé au Japon, il y a quelques années.

Le principe est simple, un des composants de l’huile de rose, le géraniol, n’est pas éliminé lors de la digestion mais directement sécrété par la peau.

Le nombre de bonbons à avaler est lié au poids du consommateur… grosso modo, plus vous êtes grand et fort, plus vous en mangez et inversement. Goût rose ou lavande, l’effet dure quelques heures.

Alors comme vous vous en doutez sûrement, à Bonbon Factory  on teste les produits avant de vous en parler. Nous avons donc commandé les bonbons « Déo perfume candy » sur internet car il est impossible de les trouver ailleurs et nous les avons fait goûter à notre personnel (interdit de déodorant le temps de l’expérience) … autant vous le dire franchement, nous avons passé la semaine à nous renifler les uns les autres !

Travailler dans le bonbon n’est pas toujours une mince affaire 😉

Sur certaines personnes le résultat est étonnant ! Un léger parfum se dégage du corps et reste présent quelques heures, par contre sur d’autres personnes comme le petit stagiaire qui apparement n’est pas ami avec le concept du déodorant, bhé c’est pas vraiment flagrant quand on sait qu’il a mangé un paquet entier ! Un second lui a été offert de bon coeur !

Bilan de l’expérience : On est tous tombé d’accord pour dire, qu’au goût les bonbons sont plutôt bons et se mangent facilement. Côté odeur corporelle les avis sont mitigés, le parfum est très léger et ne reste pas très longtemps.

On retient donc l’ idée originale et interessante de ce produit mais restons quand même fidèles à notre bon vieux déo pour les odeurs tenaces !

bonbon deo bonbon factory my blog buzz

addthis_display_social_widget

Laisse un commentaire